Archives du blog

LA MEMOIRE DE L’HUMANITE

LA MEMOIRE DE L'HUMANITE - ART DU 12;03;15.odtBISSaccages, pillages, destructions, tous ces crimes ont des résonances profondes.

Dans la Bible dont l’Islam respecte les grandes figures prophétiques, Dieu avait donné un ordre à Jonas :

« Lèves-toi, va à Ninive la grande ville » (Jonas 3.1.10)

puisque Dieu avait voulu châtier toutes les dérives d’une population , mais devant le repentir des hommes, Dieu dans sa mansuétude leva le châtiment d’ignominie de la vie présente (Sourate 10-98) c’est pourquoi pour tout musulman observant et lettré le souvenir de Ninive est sacré, d’autant que Jonas est cité plus d’une dizaine de fois dans le Coran !

La mosquée sensée abritée le tombeau du Prophète a été dynamité par les sbires de Dach.

C’est dans une sorte de compétition de sauvagerie, de barbarie ces hommes sans foi ni loi, cherchent-ils à surpasser les Talibans qui avaient en mars 2001 fait sauter les Boudhas géants de Bamiyan perdus dans une vallée difficile d’accès d’Afghanistan !

Ce message est tellement clair pourtant, il n’y avait pas d’Islam avant l’histoire, alors pourquoi détruire ce qui relient les hommes, les siècles, les civilisations ou encore les religions ?

C’est un acte ignoble destiné à oter à la foi musulmane toute dimension fraternelle, une sorte de (viva la muerta), une pulsion de mort !

Chaque jour des chrétiens d’Irak, de Syrie, témoins des temps avant l’Islam, porteurs de la fertile diversité de l’Orient, voient saccager l’incarnation d’une forme d’éternité contre laquelle des djihadistes mènent une guerre qui n’a qu’un objectif, celui de tuer.

Les chefs de gouvernements de tous les pays du monde, se doivent de se mobiliser, de laisser leur propres conflits d’intérêts derrière eux afin de combattre ces suppôts de Satan qui ne veulent qu’une chose la destruction du monde !

Il est donc plus que temps que les nations toute entière éradique une bonne fois pour toutes ces monstres qui détruisent la mémoire de l’humanité ! Tania….

(Directrice de publications – Béatrice Koungou)

Publicités