LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BIYA

biya en chapeauPendant que vous vous prélassez sur les bords du Lac Léman, des soldats camerounais tombent sous les balles de Boko Haram, pendant que vous dépensez allègrement l’argent de vos contribuables, ces derniers « volent » implicitement leurs congénères !

Voyez-vous Monsieur, ce que je n’admet pas moi petite française, c’est que lorsque j’envoie un colis à ma famille de la France au Cameroun, moi qui a payé les frais d’envoi, plus les frais de douane et de taxes en tous genres, ce que je n’admet pas c’est que des employés de vos postes réclament des « bachis » pour que mon correspondant récupère le colis.

En France Monsieur, les employés des postes (même s’il ne roule pas sur l’or) n’iront jamais nous réclamer de l’argent pour récupérer notre bien fusse t-il expédier d’un autre pays !

Alors c’est vrai que j’entends dire : « C’est l’Afrique », mais chez moi vous savez un dicton dit : « Tel maître, tel valet » aussi comprenez que cela veut tout dire !

Ceci étant dit, ne croyez-vous pas (puisque soit disant vous êtes malade) qu’il serait temps de passer la main, oh mais pas à votre fils, votre neveu ou votre cousin, non, ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’organiser des élections tout ce qu’il y a de plus démocratiques, puisque votre peuple commence à gronder…

Bien sur, il y aura toujours des pour et des contres, mais c’est cela la démocratie Monsieur et quand vous faites emprisonner des journalistes, des écrivains, des militaires ou même des politiques qui ne sont pas d’accord avec votre vision des choses, dans mon pays Monsieur, on appelle cela de la dictature.

Et pour terminer ce courrier, vous devriez prendre exemple sur ce Président de L’Uruguay, José Mujica, qui s’est fait remarquer en refusant clairement le train de vie présidentiel tout en restant dans sa modeste fermette dans les environs de Montevideo et qui reverse la plupart de son salaire à des œuvres charitables de sorte qu’il ne lui reste l’équivalent d’un salaire moyen mensuel, c’est à dire 775 $. Ce qui lui a valu le surnom de Président le plus pauvre du monde, mais cela éviterait que vos employés indélicats d’arrondir leurs fins de mois en « volant » ce qu’ils peuvent à qui ils peuvent !!

Encore une petite chose puisque toujours d’après les « ont-dit » vous avez un pied dans la tombe, oui n’oubliez pas que là où vous partirez, tout ce que vous avez pu amassez indélicatement au cours de votre vie, vous ne l’emmènerez sûrement pas avec vous !

PS : Vous aurez sans doute remarqué qu’à aucun moment je ne vous appelle Monsieur le Président, mais pour moi un Président (même si parfois il n’est pas très honnête) veille quand même sur son pays et sa population, apparemment ce n’est pas votre cas !

C’était K.S.A. depuis la France

En date du 21 mars 2015

Publicités

À propos de Kakisteanne

Nous sommes la voix des sans voix, nos différences sont notre richesse. Complémentaires, complices, nous combattons au quotidien les exactions, la corruption partout dans le monde et plus particulièrement en Afrique. Kaki

Publié le mars 21, 2015, dans ARTICLES. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :